Les Temples d’Angkor

« Le cœur et l’âme du Cambodge » dit le Lonely Planet. « La fusion parfaite d’une ambition créative et d’une dévotion spirituelle. »

Le royaume Khmer dura du IXe au XVe siècle. À son apogée il domina une large frange de l’Asie du Sud-Est continentale, de la Birmanie à l’ouest au Vietnam à l’est. Sa capitale, Angkor, ne comptait pas moins de 750 000 habitants et couvrait une superficie d’environ 1 000 km2. Angkor a connu l’un des effondrements les plus spectaculaires de tous les temps. A l’exception du temple principal, Angkor Vat, la jungle a englouti la totalité des temples et bâtiments.

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle des explorateurs ont redécouvert les sites et depuis le début du XXe des équipes d’archéologues les ont patiemment réhabilités.

J’ai visité les temples d’Angkor quatre fois durant les dix-huit ans que nous sommes venus au Cambodge. Ils n’ont rient perdu de leur grandeur et de leur splendeur, par contre je n’y retrouve plus l’ambiance mythique et spirituelle: il y a trop de touristes. Quatre millions par année.

Je ne vais pas vous ennuyer avec l’histoire des centaines de temples, des rois-dieux, Yayavarman, Suryavarman et les autres. Si vous avez envie de savoir plus sur l’histoire de l’époque et sur l’architecture vous trouvez plein de pages sur le web.

Angkor Vat, le plus grand des temple, est l’un des sites religieux les plus grands du monde. Il est entouré de douves d’une taille qui ferait pâlir tout château européen.

fullsizeoutput_39b9

fullsizeoutput_3f6a

fullsizeoutput_39c6

fullsizeoutput_3f5d

fullsizeoutput_3994

fullsizeoutput_399e

fullsizeoutput_399d

Bayon reflète l’égo de son bâtisseur, le roi Yayavarman: 54 tours avec 216 têtes qui ressemblent – paraît-il – à son effigie au sourire énigmatique.fullsizeoutput_3f99

fullsizeoutput_3f98

fullsizeoutput_3f93

Ta Prohm est envoûtant par le fait qu’il nous montre l’état dans lequel les temples étaient lors de leur découverte après leur temps passé aux oubliettes: il démontre la force de la nature qui avait repris ses droits en engloutissant les oeuvres humaines.fullsizeoutput_3aa4

fullsizeoutput_3f96

fullsizeoutput_3a9f

Et pour finir Banteay Srei, le temple des dames, un petit joyaux de délicatesse et de finesse. Il faut une heure en tuk-tuk pour l’atteindre. Contrairement aux autres on a utilisé une pierre rouge pour sa construction.

fullsizeoutput_3aab

fullsizeoutput_3aae

fullsizeoutput_3ab8

fullsizeoutput_3abf

fullsizeoutput_3ac5

fullsizeoutput_3acf

fullsizeoutput_3ab4

 

 

 

Un commentaire sur « Les Temples d’Angkor »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s