Phnom Penh

Quelques années avant 2000 nous avons été la première fois à Phnom Penh, capitale du Cambodge au croisement du Mékong, Tonlé Sap et Bassac. Une dizaine avenues étaient asphaltées en tout et pour tout. Il y avait beaucoup de vélos, de motos, de tuk-tuk et quelques rares voitures. Pratiquement pas de bâtiment plus haut que deux-trois étages.

Dix ans plus tard déjà moins de vélos, plus de motos et plus de voitures. Le trafic ressemblait à un désordre organisé. Les premiers buildings faisaient fureur.

2017 nous mettons plus d’une heure pour faire le trajet de l’aéroport en ville, auparavant c’était trente minutes. Cela dit déjà tout. Il y a même des Ferrari, Mercedes, Porsche et d’autres marques prestigieuses. Les tuk-tuk ont la vie dure et les motodops (moto-taxi) qui offraient leur service par milliers n’existent pour ainsi dire plus.

Le trafic reste un éternel chaos qui glisse dans toutes les directions sans pourtant former de bouchon important. Et les policiers sont plutôt contemplatifs. Les trottoirs servent toujours au stationnement et le piéton doit emprunter la route. Les buildings poussent partout, plus haut, plus haut vers le ciel. Les boutiques – plus ou moins de goût – pullulent. Et les femmes n’ont pas arrêté de se promener en pyjama. Les sculpteurs de bouddhas autour du Musée National  sont toujours là et ont même agrandi leurs shops. Les petites carrioles vendent toute sorte de fruits et sucreries.  Et autour du Palais Royal des variété d’insectes. Nous avons bu un jus délicieux chez Friends. Le Quai Sisowath ne s’est pas débarrassé de ses chantiers et à côté les groupes de gym font toujours leur « workout ». Les bonzes orange déambulent sans se presser.  Le Mékong est haut et lazy.

Signe de mutation, le « White Building » de Vann Molyvann, un bâtiment emblématique du centre a été détruit tout récemment et sera remplacé par une tour moderne de 21 étages, plutôt luxe donc pas destiné à la même population.

Résultat de recherche d'images pour "white building phnom penh"
Le White Building en nature
IMG_1569
Le White Building en hommage artistique, un beau tableau découvert à PP

Quelques gouttes confirment que c’est la saison des pluies.

Quand on revient dans une ville après quelques années cela donne un peu le blues mais l’énergie et la joie de vivre des gens vous remettent vite au diapason.
Demain matin nous partirons à Kep où nous resterons presque trois mois….

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s