Sepia

Un mince cadre doré

Un passepartout noir

Une photo quinze sur vingt-et-un

Variations de brun.

Par-ci, par-là, un soupçon de vert.

Une large rue non goudronnée

Sans trottoir ni bordure

Longée de verdure

Déserte

Aucun véhicule

Pas même un chat

Au loin une maison à deux étages

Petites fenêtres et toit très bas

Un ciel tout blanc

Lumière blafarde

Bientôt la pluie.

Au premier plan

Cinq enfants

De dos

Par rang de taille

Joyeuse marmaille

Une fille quatre garçons

De cinq à neuf ans

Habits de fête.

Costumes de marin pour les garçons

Blouses et pantalons blancs

Grands cols carrés

Bleus certainement

Trois lisières claires

Les pantalons s’arrêtent aux genoux

Sur des mi-bas et chaussures noires.

A gauche la fille

Robe blanche vaporeuse

Festons de dentelle

Deux belles tresses brunes

Chaussettes blanches

Souliers vernis

Noir sans doute.

Tous coiffés de chapeaux en paille

Clairs comme un rayon de soleil

Diablement pimpants

Un peu trop grands

Large bord et ruban

Empruntés aux oncles aux parents.

Ils se tiennent par les épaules

Démarche au pas cadencé

Le plus petit

Peine à suivre le rythme.

Un air joyeux

Même de dos

J’entends leurs rires

Et leur chanson

Il pleut il pleut bergère

Dadidada dadère.

La hâte de rentrer à la maison

Tout en appréciant le moment

Le goûter attend

Un sirop et une tranche de gâteau

Une tartine à la confiture aux mûres

Un chocolat bien chaud

L’image respire la joie de vivre

L’insouciance de l’enfance

L’espièglerie et l’amitié

Légèreté dans un paysage austère

Bonheur d’un instant éphémère

La nostalgie aiguë

D’un temps perdu

Un dimanche d’automne

A jamais disparu.

 

Je l’ai trouvée chez ma grand-mère

Dans un tiroir cachée au fond

Au dos pas de légende

Elle ne pouvait plus m’expliquer

Mystérieux et joyeux

Petit Club des Cinq.

Cependant

Je leurs ai donné des noms

Elise ma grand-mère

Tant pis si ce n’est pas elle

Ambroise mon grand-père

Doux et discret

Prénom délicieusement suranné.

Victor, le plus grand

Affiche un air pas peu fier

Guillaume plutôt incrédule

Et le petit Jules

Déjà téméraire.

 

Cinq mômes Sépia

Cinq vies vécues

Cinq vies inconnues

Cinq vies disparues

Sépia depuis longtemps déjà

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s